Dernière mise à jour : 12/05/2021

Vous l’avez très certainement vu passer dans les actualités : la réforme des rythmes scolaires a été présentée.

Des vacances d’été raccourcies de 2 semaines afin d’allonger les vacances de Toussaint et de Carnaval d’une semaine, voilà à quoi ressemblera le calendrier scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles dès la rentrée scolaire 2022. Voici les dates de début des vacances d’été pour les années à venir : vendredi 7 juillet 2023, vendredi 5 juillet 2024, vendredi 4 juillet 2025, vendredi 3 juillet 2026.

Évidemment, ce changement de système est synonyme de bouleversements dans l’organisation des camps de mouvements de jeunesse. En effet, la fin de l’année scolaire en juillet compliquera l’organisation des premiers grands camps d’été. Selon Les Scouts, la première semaine de juillet représente 400 groupes de mouvements de jeunesse en camp, soit 18.000 jeunes qui devront trouver un endroit de camp dans la suite du mois de juillet, période déjà extrêmement chargée en camps 1.

Vous l’aurez donc compris, la pression sur les réservations de l’été risque de s’accentuer !

Notons tout de même qu’avant d'entrer en vigueur, cette réforme va devoir faire l'objet d'une série d'adaptations décrétales qui seront soumises dans les mois à venir au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous vous relayerons ces informations !

Nous sommes bien conscients que cette réforme entraîne de nombreuses questions ! Nous sommes régulièrement en contact avec les fédérations des mouvements de jeunesse afin de tenter de trouver des solutions pour que cette réforme impacte le moins possible les grands camps d’été.

 

Notes importantes : 

  • La Flandre et la Communauté germanophone ne veulent actuellement pas de cette réforme. Les groupes issus de ces communautés continueront à louer les endroits de camp dès le début de l’été.
  • Les contrats signés pour 2023, 2024, etc. et qui concernent la première semaine de juillet seront probablement annulés pour cas de force majeure. Des remboursements d’acomptes seront à prévoir de la part des propriétaires.
  • Quelques pistes pour pallier à cette perte de revenu : il est possible que des groupes soient tentés d’organiser leur camp en aout. Un prix de location réduit pourrait les encourager. Certains groupes profiteront certainement de l’allongement des vacances de Toussaint et Carnaval afin d’organiser des activités (mini-camps d’une durée plus longue, par exemple).

1 : Les Scouts, Communiqué de Presse du 12/05/2021